10 conseils pour un choix judicieux de vos chaussures de trail

Le trail est une discipline sportive héritière de la course à pied ; il est très exigeant, mais d’autant plus passionnant et se pratique à l’air libre. Il s’agit pour l’essentiel de courir sur des terrains aux reliefs variés, mais presque toujours dans un environnement naturel avec des obstacles à franchir. Il est par conséquent nécessaire de bien s’y préparer, car la course est souvent rude et exigeante tant sur les plans physique que moral. Le principal ami du participant au trail running est sa paire de chaussures qui doit impérativement être adaptée aux rigueurs et sollicitations imposées par le trail. Voici 10 conseils pour choisir comme il se doit ses chaussures de trail.

Le trail : un sport qui en demande toujours plus à vos pieds

Faire du trail, c’est choisir de se donner de la rigueur et une détermination à toute épreuve afin d’atteindre les performances que l’on s’est soi-même fixées.

Cette discipline bénéficie d’une communauté active sur internet. La plateforme http://guide-des-trails.com/ vous offre un panorama bien détaillé des épreuves de trail non loin de chez vous. La course du trail se déroule sur des reliefs souvent inhospitaliers, tout à l’opposé des sentiers bitumés que l’on reconnait au running classique. Il faut donc une préparation spéciale, qui commence d’ailleurs par la qualité de chaussures que vous utiliserez à cette fin. Les chaussures de running sont donc un tantinet différentes de celles employées pour la course à pied classique, vu que le terrain arpenté et les sollicitations biomécaniques ne sont pas du tout les mêmes.

Vous avez besoin pour le running de chaussures qui vous offrent une très bonne adhérence au support, notamment avec des crampons bien plus profonds que ceux éventuellement présents sur les chaussures de course standard. L’esprit de conception même de la chaussure de trail est donc totalement différent de celui des autres types de course, avec comme pour principaux objectifs l’adhérence, la résistance, l’endurance et la souplesse. Ainsi, peu importe la nature du terrain sur lequel se trouve le sportif durant son trail, ses chaussures doivent être en mesure de lui fournir le maintien ainsi que la stabilité dont il a besoin pour accroitre ses performances. Durant le trail par exemple, le coureur aura affaire sur son chemin à du caillou, du gravillon, de la terre, de la boue, de l’herbe ou un mélange de tout cela. Il doit par conséquent pouvoir compter sur ses chaussures qui sont directement en contact avec le sol pour lui garantir la stabilité nécessaire à son avancement.

Votre ressenti ainsi que le confort offert par vos chaussures de trail

Avant toute chose, lors du choix de votre paire de chaussures pour le trail, vous devez penser à comment vous vous sentez en les essayant. Il s’agit d’une expérience réelle que vous deviez avoir, et non pas solliciter votre imagination au sujet de chaussures que vous auriez vues derrière un écran de télé ou d’ordinateur. Vous devrez faire le déplacement dans une boutique physique en bonne et due forme, vu que l’usage que vous souhaitez faire de vos chaussures l’exige pleinement.

Pensez par conséquent à vous rendre dans un magasin de préférence proche de votre domicile, et bien entendu un magasin de sport spécialisé en trail running. Vous vous offrez ainsi les meilleures chances de services, notamment avec la possibilité de faire des essayages et des tests en conditions réelles, ce qui est un véritable atout. Il est de coutume que les magasins spécialisés organisent des séances de test avec des chaussures de trail, ce qui implique qu’ils disposent d’un tapis de course par exemple. Vous aurez ainsi toute la latitude de porter les chaussures qui vous parlent le plus, de les essayer dans un environnement contrôlé et de découvrir les sensations positives ou non que cela produit.

Pour être en mesure de considérer que vos essais sont concluants, vous devrez être certain que vos chaussures sont totalement compatibles avec votre pied et votre foulée. Ceci signifie que la chaussure que vous achetez épouse au mieux la forme de vos pieds et n’entrave pas vos mouvements.

Un problème connexe : les mensurations exactes de vos pieds

On a souvent la fausse impression de bien connaitre nos pieds ; sauf qu’avec le running, il nous faut une maîtrise scientifique de la question. Beaucoup de facteurs peuvent en effet influer sur la forme et les mensurations de vos pieds au cours d’une vie, notamment l’âge. L’état anatomique et fonctionnel aussi de vos pieds peut varier, notamment si vous avez des problèmes de rétention d’eau ou autres. Une chaussure qui semblait bien vous seoir un jour pourrait ainsi devenir un véritable calvaire le jour d’après. Les conséquences de cet état de choses dans la sphère du trail peuvent alors vite devenir néfastes, avec des risques de chute ou de douleurs chroniques. Il est par conséquent conseillé de s’en référer à un podologue, notamment si vous aviez déjà un antécédent orthopédique.  

C’est le terrain qui commande… vos semelles s’adaptent

Il est vrai que la principale caractéristique que bon nombre de trailers recherchent à leurs chaussures est l’adhérence, ce qui est tout à fait normal. Mais, il importe aussi de tenir compte du terrain sur lequel doit d’effectuer la course, tant dans ses caractéristiques globales que dans les singularités. Les performances que vous souhaitez atteindre, mais aussi les limites que vous rencontrerez dépendent en effet pour beaucoup de votre connaissance du terrain de course. Cette maitrise s’acquiert bien entendu avec de l’expérience, mais quelques notions standard peuvent vous aider à déterminer le type de semelle le plus approprié. Les coureurs qui habitent le Haut Pilat par exemple pourront obtenir plus d’informations sur les épreuves en allant sur https://www.trailduhautpilat.com/

Si vous pratiquez votre trail sur un terrain boueux ou plein de rocailles, vous aurez certainement besoin de chaussures aux crampons espacés afin de dégager au plus vite les débris sous vos pieds. Cette fonction de déblayage ne doit en rien nuire aux performances de votre course, d’où le choix pour de gros chevrons au niveau de vos semelles afin d’augmenter leur accroche. Sur un  terrain dur par exemple, il faudra plutôt privilégier des chaussures qui offrent un amorti accru, afin que les forces de réaction à votre foulée sur le sol ne nuisent pas à votre colonne vertébrale.

Le drop de vos chaussures de trail

Le drop est un paramètre qui se comprend comme étant la différence de hauteur entre l’avant et l’arrière de vos chaussures. Ce « dénivelé » induit naturellement une inclinaison du pied dans les chaussures, ce qui a naturellement une influence sur la qualité de votre course. De façon générale, le drop de la chaussure de trail est classé en quatre (4) catégories que sont :

  • Le Barefoot ou drop nul pour lequel aucune inclinaison n’est à observer entre avant et arrière de la chaussure. Ses partisans assurent que ce genre de chaussures est le plus fidèle à la forme naturelle du pied, donc en respecte la biomécanique ;
  • Le drop minimal (de 0 à 4 mm) qui équipe des chaussures adaptées aux coureurs souhaitant une très bonne perception de la piste de course ;
  • Le drop intermédiaire de 4 à 8 millimètres qui permet d’avoir une course confortable dans différents environnements, dont les chemins rocailleux ;
  • Le drop maximal de 8 à 12 mm qui est le plus grand format en matière de drop pour les chaussures de trail. La plupart des fabricants de ce modèle affirment qu’il est moins fatigant pour les articulations, avec aussi des bénéfices sur des trajets de longue distance.

Le drop n’est cependant pas la panacée qui fera de vous l’ultime champion ; il va juste y contribuer. Il est à rappeler également que plus le drop de la chaussure est faible et plus le coureur aura tendance à courir en sollicitant l’avant du pied. Il existe en outre beaucoup d’écoles quant à l’adoption ou pas de chaussures avec drop ou au sujet de la valeur du drop lui-même. Mais, un fait avéré est que les meilleures chaussures de coureurs professionnels ont un drop de zéro et sont aussi d’une légèreté très remarquable.

Tenir compte de l’amorti de vos chaussures

L’amorti désigne la capacité qu’a une chaussure, notamment grâce à sa semelle à absorber les contraintes lors de la course. C’est un aspect très important de la qualité d’une chaussure, vu qu’il influe directement sur les performances du sportif. Certaines chaussures sont dotées de très peu d’amorti, ce qui se traduit par une plus grande vitesse de fatigue du coureur. L’amorti, quand il est élevé, évite en effet que le coureur reçoive trop de retour de force dans ses jambes et le long de ses vertèbres.

Il importe aussi de ne pas faire de confusion entre amorti et drop qui sont deux paramètres bien distincts l’un de l’autre. On peut avoir des chaussures avec un drop très élevé, mais qui présente un amorti plutôt médiocre ; l’inverse aussi est possible. L’idéal est de choisir des chaussures qui allient bon amorti et drop raisonnable, afin que l’effet de l’un ne déteigne pas sur l’autre. Un bon compromis permet d’avoir une chaussure très réactive et performante de manière optimale sur tous les terrains.

Le road trail : une option pour les coureurs normaux avec des tendances de trail

Si vous êtes un coureur standard de running, mais qui souhaite s’essayer au trail, il vous faudra des chaussures pour faire le pont entre les deux milieux. Comme on le sait déjà, les lois du bitume ne sont pas identiques aux réalités du trail en forêt par exemple. Il vous faut donc des chaussures qui respectent un minimum d’exigences :

  • L’amorti avant et arrière est un premier critère qui doit orienter le choix du coureur ;
  • L’adaptabilité de la chaussure aux environnements du running et du trail est un second aspect important ;
  • Préférez par conséquent des chaussures estampillées hybrides pour assurer la transition tout en douceur ;
  • Préférez des modèles de chaussure relativement lourds et épais, afin de mieux vous protéger le pied.

D’autres perspectives pour vos chaussures de trail

Il existe en outre d’autres modèles de chaussures qui remplissent des fonctions très intéressantes :

  • Les chaussures all track sont un exemple de chaussures de trail destinées à celles et ceux qui s’élancent sur des chemins très diversifiés. Les amoureux de chaussures tout terrain y trouveront la polyvalence qui permet de franchir des terrains secs, humides, meubles ou encore solides ;
  • Les coureurs déjà expérimentés pourront s’essayer aux chaussures de type mountains trail. Ce genre de chaussure destiné aux parcours périlleux pourra vous assister sur de longues distances sans sourciller. Les mountins trail sont destinées à la montagne et sont par conséquent dotées d’une robustesse hors-norme. Avec leur semelle crantée, elles offrent une bonne accroche ainsi qu’un amorti des plus satisfaisants ;
  • L’option race est aussi possible et destinée aux pratiquants d’épreuve de trail sans aucune limite de distance ou de difficulté. Ce sont des chaussures généralement légères et dotées d’une dynamique qui offre des performances très appréciables. Les chaussures race sont en outre très équilibrantes et offrent de surcroît une accroche des plus fidèles.

Apprendre à tenir compte de la nature de votre foulée

Il existe plusieurs modèles de courses qui impliquent un type de chaussures adapté :

  • Le coureur universel à la foulée universelle équilibrée et stable qui a besoin de chaussure souple, mais suffisamment rigide. Les chaussures universelles sont en outre adaptées à l’implémentation de semelles orthopédiques ;
  • Le coureur pronateur à la foulée pronatrice et dont le pied se déverse vers l’intérieur. Vous devrez porter des chaussures de trail qui empêchent l’usure de la semelle sur la partie interne de l’avant-pied et sur le bord externe du talon ;
  • Le coureur supinateur ayant une foulée supinatrice et donc déversée vers l’extérieur. Dans ce cas de figure, il faut chausser des modèles qui évitent l’usure de la semelle sur la partie externe de l’avant-pied et du talon.

Tenir compte de son poids et de son gabarit

Le poids et le gabarit du coureur sont aussi déterminants dans le choix de ses chaussures de trail. Un coureur avec un fort gabarit devra préférer un maintien et un amorti conséquents, alors que la personne moins imposante recherchera le dynamisme en priorité. La densité de la mousse constituant la semelle doit par conséquent être la plus adaptée possible, afin que la stabilité et la résistance ne lui fassent pas défaut. Les semelles en mousse EVA offrent parfaitement ce genre de garantie, en veillant à ce que le drop soit d’autant plus important, que le coureur possède un gabarit ou un poids imposant. Pour bien prendre en compte ces aspects, https://generation-trail.com/ vous sera d’une certaine aide.

 

Important !

L’humidité est un facteur à éviter dans le trail et la course en général, du fait de ses conséquences sur les performances du coureur. Les chaussures doivent par conséquent garantir un minimum d’imperméabilité qui dure dans le temps, ce qui est une caractéristique très appréciable. Pour cela, il existe des technologies comme celles de la membrane Gore-Tex, un matériau très imperméable qui évacue la vapeur d’eau de vos chaussures. Vous pourrez par conséquent faire face à diverses intempéries sans vous inquiéter de l’humidité et de la formation d’ampoules subséquemment. Mais, il est à noter que le Gore-Tex a ses propres limites. Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page https://www.dahu-libere.fr/conseil-accessoire/meilleures-chaussures-trail/.

Thomas
Runner addict, je cours des ultras, mais aussi sur des plus petites distances au quotidien. La course à pied fait partie intégrante de mon quotidien avec ma compagne et nous partageons également la passion du voyage. Vous retrouverez régulièrement mes conseils running sur ce site.

Laisser un commentaire