Ultra-Trail : à quoi peut servir un Training Mask ?

Les activités sportives contribuent considérablement au maintien d’une bonne santé et à l’entretien du corps. Pour faciliter vos exercices quotidiens, de différents gadgets restent à votre disposition, dont le training mask. Utile surtout pour un ultra-trail, ce masque offre divers avantages. Nous vous exposons ici ses principaux usages ainsi que son importance pour une bonne préparation physique.

Quel lien entre l’ultra-trail et le training mask ?

Connu comme une course en sentier, le trail représente un sport de course à pied, sur une longue distance, en milieu naturel. Sa pratique nécessite un grand effort physique et surtout une bonne endurance. Avant de s’engager dans la compétition, un entrainement assidu s’avère plus que capital. Cependant, comment acquérir ses aptitudes ?

L’effet principal du masque d’entrainement

Ce type de masque représente une nouvelle manière de performer les différentes capacités de ses utilisateurs. Il sert notamment à travailler activement sur les aptitudes physiques des muscles respiratoires. À l’origine, ceci s’acquiert après des séances régulières dans des zones hypoxiques. Ces dernières contribuent à accroitre la masse des globules rouges et conditionnent le niveau d’oxygène apporté dans le corps. Au bout de nombreux usages, des améliorations s’observent chez les sportifs dans les domaines suivants :
  • Une augmentation de la résistance à la fatigue ;
  • Une amélioration de la force des muscles respiratoires ;
  • Une croissance de la vitesse, de la puissance et de l’endurance chez les utilisateurs.

En résumé, l’usage du masque d’entrainement limite l’apport d’air dans l’organisme et déclenche une certaine réaction physiologique. Mais, il n’agit ni sur l’hémoglobine ni sur le niveau d’hématocrite. Son principal objectif consiste à habituer le corps de chaque joueur à des conditions d’altitudes importantes. En réduisant la respiration, ce masque renforce les performances cardiorespiratoires et rend l’athlète plus endurant. Il s’avère surtout capital pour ceux qui pratiquent des sports d’élite comme l’ultra-trail.

Quoi savoir de l’origine du training mask ?

Encore appelé masque de sport, cet outil provient de l’idée géniale d’un sportif américain Sean Sherk qui pratiquait le combat MMA (Arts Martiaux Mixtes). Son objectif premier consistait à reproduire les conditions d’un entrainement en altitude dans sa salle de gym. Il a donc créé “Elevation Training Mask 2.0” pour se mettre dans une situation de stress. Ce masque réduit l’apport de l’oxygène et améliore ainsi l’endurance cardiovasculaire. Au lieu de vous rendre à la montagne pour bénéficier des effets de l’altitude, vous pourrez porter un masque de sport. Il reste votre meilleur atout pour perfectionner vos performances.

D’ailleurs, aujourd’hui, il s’utilise de plus en plus dans différents autres sports comme le football, les courses, le football américain, le basketball, la boxe et les jeux d’actions. Il prend ainsi de nouveaux noms, dont : masque pour courir, masque d’entrainement, masque de sport et masque d’altitude. Si vous pratiquez plutôt un sport de précision (tir à l’arc) ou de fitness (gymnastique), cet accessoire ne vous servira à rien.

Quelques références du training mask

Vous apercevrez un modèle de ce masque sur Instagram chez le footballeur Memphis Depay (Olympique Lyonnais) et chez d’autres athlètes. Sa présentation reste personnalisable, et vous pouvez donc décider de la couleur ou de l’apparence des bandeaux qui recouvrent le masque d’altitude. Vous pourrez choisir le look “Captain America”, “Iron Man” ou des couleurs africaines. Le masque se place sur le visage et englobe le nez et la bouche. Chaque masque possède des orifices réglables pour ajuster à sa guise le passage de l’air. Ceci vous permet notamment de simuler des altitudes comprises entre 1000 et 5000 mètres.

 

Pourquoi utiliser un training mask ?

Le rôle principal d’un masque d’altitude consiste à améliorer les compétences dans les sports d’endurance en augmentant la consommation maximale d’oxygène (VO2MAX) et la capacité pulmonaire. Mais avant, ces aptitudes s’acquerraient sur une montagne avec une altitude considérable qui agissait sur les performances aérobies. Ainsi, en passant environ 12 heures par jour pendant 3 semaines entre 2100 et 2500 mètres d’altitude, vous pourrez accroitre vos performances. Désormais, le masque pour courir vous épargne ce long séjour hors de votre cadre habituel de travail. Voici quelques avantages de cet instrument devenu presque incontournable :
  • Il reproduit les hautes altitudes et les phénomènes physiologiques associés comme l’hypoxie ;
  • Il entraine les muscles ventilatoires utiles pour l’amélioration des performances d’endurance ;
  • Il limite la prise d’air pour renforcer vos poumons et votre cage thoracique, mais n’élimine pas les particules de pollution et n’augmente pas le taux d’oxygène ;
  • En régulant l’entrée et la sortie de l’air, le Training Mask améliore progressivement votre souffle comme l’explique le site Dragon Bleu.

 

Les changements apportés par le masque d’entrainement

Le masque d’entrainement reste un outil indispensable pour tous les athlètes qui souhaitent augmenter leur capacité respiratoire. Composé d’un bandeau de néoprène et d’une pièce de silicone hermétique, il se pose convenablement sur le visage et garantit un confort pendant toute la durée de l’activité. En utilisant ce masque, vous réduirez considérablement vos temps d’entrainement et augmenterez votre efficacité. Par contre, pour une première fois, évitez une course à fond trop longue. Vous pourrez vite vous essouffler. Votre corps doit donc s’habituer progressivement à la diminution d’oxygène du masque. Ainsi, après un usage régulier, vous pourrez essayer de pousser vos limites. Vous remarquerez alors une grande évolution de vos capacités, à savoir :
  • Votre souffle devient profond et votre cage thoracique se renforce ;
  • Votre diaphragme et vos muscles du thorax se développent ;
  • Votre endurance s’accroit au fil du temps.

Pour éviter de vous fatiguer et de mal entamer vos compétitions, vous devez réduire l’utilisation du masque d’altitude à l’approche de votre match ou de votre combat.

Quelques analyses sur le masque

Pour démontrer les avantages et les effets positifs que garantit l’utilisation du masque d’entrainement, des études ont été effectuées par des chercheurs américains et allemands. L’objectif consistait à évaluer l’impact de l’usage du masque d’altitude sur la capacité aérobie, les fonctions pulmonaires et les variables hématologiques. Pendant six semaines, ils ont testé 24 jeunes, dont 8 femmes et 16 hommes, répartis en deux groupes : l’un portant le masque et l’autre sans masque.

La conclusion des résultats

Au bout de l’expérience, les études ont donné leurs fruits. Au niveau du groupe portant le masque, les seuils ventilatoires ont augmenté. Le masque a donc créé, pendant les séances d’effort, un stress supplémentaire qui fournit un autre stimulus. Ensuite, le masque englobant la bouche ou le nez, l’athlète se voit aspirer une certaine partie du CO2 rejeté. Ceci explique aussi une adaptation au niveau des muscles ventilatoires. L’évolution ainsi observée chez le groupe portant le masque d’entrainement dépasse considérablement celle du groupe contrôle.

Si vous souhaitez améliorer vos performances d’endurance et de respiration sans vous rendre sur une montagne, votre meilleur atout reste le training mask. Il vous permettra de reproduire les conditions d’altitudes et de vous entrainer convenablement. Avec moins de 70 €, vous pourrez obtenir votre masque. Alors, n’attendez plus ! Procurez-vous dès maintenant votre modèle.

Laisser un commentaire