6 conseils pour se préparer physiquement à un trail

Le trail, vous le saviez certainement, est une sorte de course à pied qui s’effectue en milieu naturel (forêts, montagnes, plaines, etc.). Sport particulier, il demande une certaine aptitude. Si vous envisagez de vous essayer au trail, voici 6 conseils pour bien vous y préparer physiquement.

Avoir une bonne connaissance de soi

Pour pratiquer une activité comme le trail, il est important de se connaître soi-même. Se connaître, c’est connaître son corps, ses sensations sous certaines conditions, ses atouts et ses faiblesses en vue de mieux affronter le parcours. Ainsi, vous allez pouvoir améliorer vos performances et habituer votre corps à certaines conditions d’efforts physiques avant le départ.

Ne pas brûler les étapes

Le trail est une activité qui exige un grand effort. De ce fait, suivre un entraînement plus soutenu que d’habitude devient un impératif pour préparer au mieux l’organisme à affronter le parcours. Pour ce faire, il vous faudra vous armer de patience, être régulier et assidu durant votre entraînement. Brûler les étapes peut s’avérer fatal pour vous par la suite. Si vous remarquez par exemple que vous êtes faible physiquement, travaillez vos muscles avant de passer à l’endurance. Sauter l’étape du renforcement des muscles vous rattrapera probablement sur les montées. En effet, les muscles de vos jambes risquent d’accuser le coup, de s’affaiblir ou de se déchirer. Pour ne pas en arriver à ces extrêmes, retrouvez Stéphane Vierge qui vous propose des programmes de renforcement musculaire à faire chez vous pour tonifier les muscles de votre corps.

Faire une préparation physique générale et une préparation physique spécifique

Abrégée PPG, la préparation physique générale a pour objectif premier de développer les muscles des jambes et ceux de l’abdomen. Faites des exercices de gainage plusieurs fois par semaine pour préparer vos muscles à la course. Combinez après un certain temps la PPG à la préparation physique spécifique pour travailler spécialement vos mouvements durant la course. Le but ici est de parfaire votre foulée pour l’énergiser au mieux. Pour y parvenir, des exercices comme les talons-fesses et les montées de genoux longuement répétés devraient vous aider à contrôler votre gestuelle et votre posture pendant le parcours. Pour profiter au mieux des avantages de ces préparations, exercez-vous plusieurs fois par semaine en pleine nature, tout en accentuant la vitesse et en faisant de plus longs trajets.

Bien travailler le dénivelé

Élément indispensable de la pratique du trail, le dénivelé est en deux types : les pentes longues et les pentes courtes et raides. Ces deux types de dénivelés sont propres aux séances de préparation physique spécifique. Pour les travailler à proprement parler, vous pouvez faire des séances de VMA (Vitesse Maximale Aérobie) en côtes, des séances de sprint en côtes ou des séances PPG en côtes.

Travailler son endurance

C’est l’une des principales valeurs du trail. Sans elle vous ne tiendrez point sur la durée. Trois différentes activités sont nécessaires en trail pour le travailler à fond : les séances VMA, les séances de travail au seuil et la sortie longue en aérobie.

S’accommoder au parcours

Avant le grand départ, vous devez vous approprier le parcours. Autrement dit, visitez le site quelques jours avant le top et parcourez-le modérément. Cela vous permettra de vous faire une idée primaire de l’environnement dans lequel vous allez courir et d’adapter votre matériel et votre énergie en conséquence.

Laisser un commentaire