Comment s’entrainer au survivalisme ?

Comment s'entrainer au survivalisme pour pouvoir affronter une situation de crise ?

Améliorer votre condition physique pour la survie est beaucoup plus simple que vous ne pouvez le penser. Pourtant, beaucoup oublient l’importance de la préparation physique, et pensent qu’il suffit de s’équiper.

Au contraire, une bonne condition physique améliore grandement votre bien-être actuelle. Mais aussi vos chances de survie. Et comme la grande majorité d’entre nous n’avons pas la forme que nous souhaiterions avoir lorsque la situation viendra à l’exiger, il est temps de se mettre au travail le plus rapidement possible.

La bonne nouvelle est que vous n’avez pas besoin d’élire domicile dans votre salle de sport ou de jeûner pour vous entrainer au survivalisme. Un bon programme de remise en forme et quelques mesures élémentaires concernant votre hygiène de vie auront immédiatement un gros impact sur votre santé et votre préparation au survivalisme.

Le plus difficile est simplement de commencer. Et la clé d’apporter ces petits changements à vos habitudes quotidiennes. Rappelez-vous qu’il faut environ deux à trois semaines d’entrainement et d’efforts constants pour que cela devienne une habitude.

Quels sont vos objectifs pour vous préparer à survivre ?

Lorsque vous vous préparez à une situation de crise ou urgente (et donc au survivalisme), vous devez commencer à vous fixer des objectifs de survie. Et notamment :

Comment devenir un survivaliste ?

  • améliorer votre santé générale (et les risques de maladies sérieuses et handicapantes dans une situation de survie comme l’obésité, les troubles cardiaques, etc.) ;
  • booster votre endurance (pour pouvoir marcher plus longtemps et sur de longues distances, mais aussi escalader un terrain difficile) ;
  • augmenter votre résistance pour pouvoir transporter votre équipement, couper du bois, construire un abri, etc.
    améliorer votre mobilité afin de pouvoir vous frayer un chemin à travers les obstacles et surmonter des conditions inconfortables.

Pour cela, vous pouvez mettre en place un programme d’entrainement et de remise en forme très simple, en commençant par :

  • réduire votre apport calorique à 1 500 calories par jour ;
  • programmer des randonnées de plusieurs heures avec un sac d’au moins 10 kilos ;
  • soulever de lourdes charges sur de petites distances ;
  • nager dans des cours d’eau sauvages (uniquement si vous avez un bon entrainement en natation) ;
  • pratiquer des sports de combat et vous entrainer contre des adversaires, etc.

Les exercices pour se préparer au survivalisme

Lorsque l’on veut s’entrainer au survivalisme, on ne sait jamais trop par où commencer. Pas la peine de chercher des cours spécialisés, ces exercices très simples vous permettront de vous remettre en forme. Et d’apprendre à affronter des situations difficiles, combattre votre stress ou vous dépasser sur le plan physique.

La marche

Trouvez quelques minutes chaque jour pour vous sortir de votre routine quotidienne. Marcher pendant au moins une heure par jour vous permettra d’être en meilleure forme physique. Ceci est particulièrement important pour les personnes sédentaires et assises presque toute la journée, que ce soit sur leur lieu de travail ou à la maison. Des techniques de respiration adéquates associées à des pas / enjambées rapides vous aideront à augmenter votre flux sanguin, endurance et condition physique générale.

La course à pied

La course à pied conditionne votre corps et augmente votre endurance. Courir en cas de crise ou d’urgence peut faire la différence entre la vie et la mort. Commencez lentement puis augmentez la distance et le rythme de la course au fur et à mesure que vous vous sentirez plus à l’aise.

Les sprints

Les entrainements à haute intensité (soit des sprints de 30 secondes au moins une fois par semaine avec une marche lente entre les sprints pendant 20 minutes) sont un excellent moyen de se préparer à une situation de survie. Vous aurez en effet certainement à fuir une catastrophe naturelle, des animaux sauvages, des ennemis, et bien plus encore.

Les entrainements à haute intensité sont un excellent moyen de se préparer à une situation de survie.

Les squats

Afin de disposer d’une base solide pour développer votre endurance physique, vous devez développer une force musculaire dans le bas de votre corps. Pour cela, il n’y a pas mieux que les squats, qui amélioreront également votre équilibre.

Les pompes murales

Elles sont particulièrement bénéfiques pour les personnes âgées car elles permettent d’augmenter la force des zones de la poitrine et des épaules. De manière générale, c’est un exercice essentiel si vous devez transporter des objets lourds sur une longue distance.

Les plyometrics

Cet exercice que l’on appelle aussi la «technique d’entraînement au saut», vise à renforcer les muscles par des mouvements intensifs.. Il améliore votre puissance musculaire, votre agilité, votre équilibre et votre force.

Le Parkour et Freerunning

Destinées aux personnes ayant déjà une bonne condition physique, ces disciplines (dont fait partie le Parkour) vous apprendront à maitriser votre équilibre, à avoir un impact minimal et à pouvoir franchir des obstacles et tomber sans vous faire mal. Des compétences très utiles si vous êtes amené à survivre.

Pensez aussi à votre hygiène de vie

S’entrainer au survivalisme ne passe pas uniquement par un programme sportif. Vous allez également devoir améliorer votre hygiène de vie si vous voulez augmenter vos chances de survivre. Cela commence par arrêter vos mauvaises habitudes, comme la cigarette ou l’alcool qui auront un impact néfaste sur votre santé, et peuvent vous handicaper lorsque vous viendrez à manquer.

Vous allez également devoir améliorer votre hygiène de vie si vous voulez augmenter vos chances de survivre.

Bien manger et perdre du poids est aussi très important si vous vous apprêtez à affronter une situation de crise. Cela passe par manger moins, mais surtout mieux. Dans les situations difficiles, votre corps va devoir s’habituer au fait de ne pas pouvoir accéder, comme il y est habitué, à une abondance constante de nourriture. Entrainez-vous avec le jeûne intermittent, qui permettra d’habituer votre corps à se priver de nourriture et à aller puiser dans ses réserves. Et bien sûr, faites attention à la qualité de vos aliments, et privilégiez les fruits et légumes de saison.

JF
Passionné de sport depuis mon plus jeune âge, je vous communique ici mon enthousiasme ainsi que mes modestes conseils pour rester en forme au quotidien.

Laisser un commentaire