Courses à pied : quels sont les bienfaits pour votre santé ?

Le sport garantit une bonne santé physique et mentale ! La pertinence de cette affirmation n’est plus à démontrer. Mais pourquoi faut-il choisir la course à pied parmi les nombreuses activités physiques existantes ? La plupart des personnes qui débutent en sport s’interrogent bien évidemment à cet effet. Intemporelle et indémodable, la course à pied est un sport aussi vieux que le monde, mais qui suscite toujours autant d’engouement. Retenez le bien, ce sport doit sa popularité aux nombreux bienfaits qu’il procure à l’homme. Besoin d’être convaincu ? Lisez cet article.

Bien pratiquer la course à pied

Les sportifs adorent particulièrement la course à pied en majeure partie grâce à sa simplicité. Elle se pratique sans équipements sophistiqués. Il suffit de disposer d’un terrain vide sur lequel courir, des chaussures et de l’habillage nécessaires. Cependant, il vaudrait mieux respecter les règles qui le caractérisent pour atteindre la performance recherchée.

Établir une durée de course selon la distance à parcourir

Cette première étape dépend du profil du sprinter, car la durée d’une course à pied ne peut être la même pour un débutant que pour un sportif confirmé. En théorie, si vous êtes un débutant, il serait plus convenable d’amorcer votre activité par un rythme lent de 15 minutes maximum, avec une fréquence de deux fois chaque semaine. Progressivement, vous atteindrez le niveau d’un sportif aguerri et augmenterez la durée des courses à 30 minutes par séance, à raison de 3 fois par semaine. Idéalement, votre parcours doit être conforme à la durée de votre séance.

Bien s’hydrater

À l’instar de plusieurs activités sportives, la course à pied impose au pratiquant de bien s’hydrater pour éviter des blessures, des crampes et bien d’autres désagréments susceptibles d’entraver le processus normal des exercices. Il est donc vivement recommandé de prévoir une gourde d’eau afin de vous hydrater tout au long du déroulement de la course.

Les équipements nécessaires

L’objectif d’une activité sportive est avant tout de procurer du plaisir au pratiquant. La garantie de ce bienfait se situe également sur l’équipement à prévoir. De ce fait, se doter d’une bonne paire de chaussures est primordial. Vous avez donc intérêt à vous rendre sur le site pepsncoach.fr pour choisir l’article adapté à vos besoins. Ce site propose un comparatif de meilleures chaussures pour le running. Vous y trouverez un guide d’achat élaboré sur la base des tests réalisés sur chaque produit. Toutefois, il vous faudra tenir compte du type de terrain sur lequel vous souhaitez pratiquer votre course, de la morphologie de vos pieds, du poids et de la taille pour choisir la chaussure qui vous irait parfaitement. Outre les chaussures, il est indispensable de porter des vêtements légers et respirants pour se lancer dans la course à pied. Cela conditionne votre confort pendant les séances.

Quel niveau de performance faut-il viser ?

Dans la pratique de la course à pied, on distingue deux niveaux de performance :

  • Le seuil aérobie ;
  • Le seuil anaérobie.

Le seul aérobie désigne le niveau de performance le plus faible alors que le seuil anaérobie lactique correspond au niveau le plus élevé.

En clair, on pourrait qualifier votre course à pied d’aérobie lorsqu’il se fait sur un rythme faible, c’est-à-dire sans effort optimal et sans essoufflement. Cette filière équivaut à une fréquence cardiaque comprise entre 65 et 75 %. Cette course à pied d’intensité moyenne entraine une faible accumulation de lactates qui assureront le transport d’énergie sur l’ensemble du corps. Au fur et à mesure que l’intensité de votre exercice augmentera, vous allez dépasser progressivement le système aérobie avec une consommation énergétique qui atteint ses limites. Le cas échéant, on dira que vous avez franchi le pas qui mène vers la filière anaérobie (85 à 90 % de la fréquence cardiaque). C’est dorénavant, elle qui se chargera de fournir l’oxygène et l’énergie nécessaire à la poursuite de votre course à pied. Pour ce faire, il provoque une détérioration du glycogène contenu dans les muscles, celui-ci se transforme en acide lactique qui boostera encore votre capacité à courir pendant un moment relativement court. En courant au-delà du seuil anaérobie, vous serez exposé à des douleurs musculaires au niveau des jambes et un essoufflement conséquent, surtout si vous êtes un débutant en matière de course à pied. Cependant, le seuil aérobie et le seuil anaérobie varient du coureur débutant au coureur expérimenté. Les sportifs avérés peuvent fixer leur limite à plus de 90 % de la fréquence cardiaque. Il faudra commencer votre entrainement en vous stabilisant sur le seuil correspondant à votre niveau et évoluer progressivement. Pour rappel, plus vos limites seront élevées, plus vos performances physiques seront pointues.

Zoom sur les bienfaits

Tout individu qui se lance dans une aventure sportive vise des retours bienfaisants sur son corps. La course à pied se place justement parmi les activités sportives à même d’apporter un maximum de bienfaits à l’organisme.

Le renforcement musculaire

En optant pour la course à pied, vous bénéficierez d’un renforcement musculaire efficace sur votre corps. Cela reste d’autant plus évident qu’il s’agit d’un sport qui sollicite intensément toutes les parties du corps. En courant, vous stimulez en effet la tonification de vos tendons, des muscles du ventre, des bras, des jambes, des fessiers… Cette activité a donc pour objectif d’augmenter votre force physique en renforçant vos muscles.

La course à pied évite le stress

Pratiquer une course à pied n’offre pas des résultats physiques immédiats, mais les avantages moraux interviennent rapidement. En effet, c’est prouvé par la science, le running est très efficace contre le stress, l’anxiété, l’angoisse et la dépression. Lorsqu’on se lance dans une course, c’est une occasion de se défouler. Ainsi, on s’immerge dans un univers évasif qui fait oublier les tensions, les énergies négatives et stressantes accumulées précédemment. De plus, une activité sportive intense produit de l’endorphine, une hormone responsable du bien-être général chez l’homme.

La perte de poids

Pendant les séances de courses à pied, vous produisez une grande quantité de chaleur sur votre corps en entier. Cette chaleur agit aussi sur les masses graisseuses contenues dans les zones spécifiques pour bruler les calories et vous faire perdre une grande quantité de graisses. Cela vous permet de raffermir vos fessiers, de retrouver un ventre plat, et par conséquent, de vous tailler une silhouette de rêve.

La course à pied pour lutter contre le diabète

Le diabète est une pathologie qui touche plus de personnes qu’on ne pourrait l’imaginer. Les traitements élaborés jusqu’aujourd’hui pour en venir à bout ne sont effectivement efficaces que si l’on ajoute une activité sportive assez importante. Plusieurs études scientifiques ont de ce fait prouvé que la course à pied permet de diminuer le taux de sucre dans le sang et d’équilibrer la glycémie. Le traitement à l’insuline doit donc s’accompagner d’une bonne activité physique pour apaiser les symptômes chez un malade du diabète. Vous avez donc tout à gagner en pratiquant la course à pied.

Laisser un commentaire